C’est déjà le temps de penser au prochain budget fédéral !

Il est déjà temps de commencer à faire votre liste de souhaits et de suggestions pour le Budget fédéral 2018-2019. Le comité des Finances de la Chambre des communes a en effet donné le coup d’envoi aux consultations prébudétaires il y a une dizaine de jours. Cette année, les députés souhaitent entendre parler des moyens d’accroître la productivité et la compétitivité de l’économie canadienne.

Contribuez à la réflexion et faites connaître votre point de vue sur ces enjeux cruciaux en soumettant un mémoire. C’est aussi une excellente occasion de faire connaître vos priorités politiques et de faire avancer vos dossiers.  Et l’équipe d’Octane peut vous aider.

Voici ce que le comité veut savoir :

1. Quelles mesures fédérales aideraient les Canadiens à être plus productifs ?

Par exemple, quelles mesures visant l’éducation et la formation, la santé, le logement, la mobilité et la participation au marché du travail permettraient aux Canadiens d’être aussi productifs que possible dans leurs milieux de travail et de vie ?

2. Quelles mesures fédérales aideraient les entreprises canadiennes à être plus productives et compétitives ?

Par exemple, quelles mesures permettraient aux entreprises de faire de la recherche, de faire preuve d’innovation, de mettre en valeur leurs idées, d’acheter des technologies et de l’équipement évolués, d’investir dans la formation et le perfectionnement de leurs employés, de participer aux chaînes de valeurs mondiales et d’accroître leur part du marché international ?

Comment participer ?

Vous pouvez soumettre un mémoire d’une longueur maximale de 2000 mots (moins de 10 pages). Le comité doit avoir reçu votre document avant le vendredi 4 août, à midi. Quelques groupes et individus seront invités à témoigner en personne cet automne.

À quoi ça sert ?

Les mémoires et témoignages serviront de base à un rapport, qui sera acheminé au ministre des Finances pour considération en vue de la rédaction du prochain budget.

Les journalistes suivent le travail des comités et les idées les plus originales sont parfois relayées par les médias. C’est l’occasion de vous faire entendre !