Archives mensuelles: mars 2016

La journée du budget, un temps fort en relations gouvernementales

Le budget du gouvernement du Québec est l’un des moments forts de la vie politique et économique. Le gouvernement trace la direction générale de la gouvernance future. Il en profite pour dicter la mesure à suivre pour les 12 prochains mois. Pour les partis d’opposition, le moment est idéal pour dénoncer les orientations prises par le gouvernement et souligner à grand trait rouge les (non)choix faits par celui-ci. La société civile, elle, constate et réagit positivement ou négativement aux mesures annoncées.

Le déroulement de la journée de dévoilement du budget est très encadré avec le huis clos et le discours du budget ainsi que le cocktail qui suit. Cette journée demande un effort important de la part des organisateurs, tant pour les fonctionnaires du ministère des Finances que pour le service du Protocole. Ce dernier doit gérer plusieurs centaines d’invitations – et probablement encore plus de demandes – en moins d’un mois ainsi que la logistique de l’événement.

Le huis clos

Le huis clos du budget permet à la société civile – et aux intervenants en relations gouvernementales -, aux médias et aux partis d’opposition de prendre connaissance des données avant que celles-ci ne soient rendues publiques lors du discours du ministre en après-midi. La principale caractéristique de cette séance est la confidentialité. En effet, il faut non seulement être dûment invité pour y assister, mais il faut aussi accepter de se couper du « vrai monde » toute la journée. En ce sens, cellulaire, courriel, communication externe sont formellement interdits.

Les avantages d’être présent au huis clos sont multiples. Tout d’abord, cela permet d’analyser en profondeur les données avant de les commenter en allégeant la pression d’une réaction immédiate. De plus, le huis clos permet de rencontrer des fonctionnaires de chaque ministère concerné pour répondre aux interrogations potentielles et obtenir des détails sur le fonctionnement des différentes mesures.

Cela permet également de rencontrer les ministres et leur entourage qui viennent faire la tournée des différentes salles. Ceux-ci peuvent sortir et entrer à leur guise puisqu’ils ont été assermentés et soumis à la confidentialité la plus stricte. En bref, assister au huis clos permet de profiter de l’ensemble des données et d’un contexte d’analyse avantageux.

Le discours du budget

Moment fort de la journée, le budget devient public dès que le ministre se lève pour son allocution. Chaque ministre adopte le style qui lui sied le mieux; des grandes performances didactiques de Jacques Parizeau à l’approche très factuelle du ministre Leitão, ce moment est l’aboutissement de l’action du ministre, de son cabinet politique et de ses fonctionnaires. En arrière-scène s’est jouée une partie de casse-tête pour placer tous les invités dans les différentes salles disponibles : du salon bleu en passant par le restaurant Le Parlementaire et les différentes salles de commission.

Traditionnellement, le ministre des Finances porte une paire de chaussures neuve pour cette annonce.

Bu

Le cocktail

Après l’allocution du ministre, les invités, les parlementaires et leurs équipes sont conviés à un cocktail dans la salle du Conseil législatif (Salon Rouge) et dans l’enceinte du restaurant Le Parlementaire. L’occasion est idéale pour côtoyer les principaux représentants de la société civile et de rencontrer les législateurs dans un contexte plus détendu.

Email this to someoneShare on FacebookShare on LinkedInPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+